Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse

Cimetière, une végétalisation encore discrète mais prometteuse

Quelques allées et espaces inter-tombes du cimetière commencent à verdir. Un an après le début des expérimentations, le premier bilan reste discret mais néanmoins prometteur.

Démarrée à l’automne 2022, la végétalisation du cimetière est en bonne voie. Les jardiniers de la Ville s’étaient donné un an pour trouver la méthode la plus efficace par diverses expérimentations. Habitants, élus et agents avaient rendez-vous lundi sur place en vue d’observer et évaluer les trois pistes explorées.
 
Des plantations de vivaces
Des essences de vivaces couvre-sol adaptées aux conditions difficiles du lieu (très chaud et sec l’été, froid et gorgé d’eau l’hiver) ont été plantés l’automne dernier. Déjà bien installées, ces plantes devraient l’an prochain s’étendre et même fleurir.
 
Des semis de plantes couvrantes
Un premier exemple réussi incite à poursuivre dans cette voie. Ainsi, le carré militaire sera pour moitié engazonné avec du micro-trèfle au printemps prochain.
 
Une gestion sélective de l’enherbement spontané
Plutôt que de lutter sans fin contre la végétation en place, le choix est fait d’éliminer ce qui parait disgracieux, comme les plantes très hautes, et de laisser s’épanouir les tapissantes pour qu’elles puissent occuper tout l’espace. Un coup de tondeuse ou de débroussailleuse ponctuel assure un bon rendu visuel.
 
Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse
 
Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse
 
Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse
 
Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse
 
Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse
 
Cimetière une végétalisation encore discrète mais prometteuse
 

Partager :

Plus d'articles

Circulation des transports scolaires, une expérimentation pour trouver la meilleure formule
À la une

Circulation des transports scolaires, une expérimentation pour trouver la meilleure formule

En fin d’année 2023, la chaussée du chemin de Coigny était intégralement réhabilitée. Pour pérenniser cet investissement conséquent, la municipalité décidait en mars de revoir les conditions de circulation des transports scolaires. Alors qu’une seule ligne de bus scolaire (Château/Jalogny) était censée emprunter cette voie étroite située en zone résidentielle,